funiculaire de grasse
funiculaire de grasse
funiculaire de grasse
tout ce que l'on ne vous dit pas sur le projet !
tout ce que l'on ne vous dit pas sur le projet !
tout ce que l'on ne vous dit pas sur le projet !
Le P. S. M. V.
 
Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, est un projet porté par la Mairie. Il est la nouvelle réglementation d'urbanisme concernant la partie du centre Ville dit secteur sauvegardé.
 
Ce projet, impose, en autre, la préservation de la vue sur les monuments historiques du secteur sauvegardé. Il interdit tout ce qui peut obstruer le visuel. Il recommande aussi de préserver le jardin des Plantes !
 
Donc il rend incompatible le projet du funiculaire, projet porté par le syndicat Sillages dont le président est à la fois le deuxième adjoint de la ville de Grasse et le vice président de la communauté d'agglomération Pôle Azur Provence !
 
Vous avez bien lu : les deux projets seraient donc incompatibles !
 
Pourtant Sillages a déjà engagé entre 5 et 10 millions d'€ pour le projet de Funiculaire !
En période de crise cela s'appelle de l'inconscience ou de l'incompétence !
 
Devant cette gabegie, nous allons déposer une requête auprès de la chambre régionale des comptes.
 
 
 
 
 
 
Que dit le PSMV ?
Que dit le collectif de vigilance ?
RAPPORT DE PRESENTATION PATRIMOINE PAYSAGER
 
BOULEVARD FRAGONARD - JARDIN DES PLANTES

Caractéristiques
Cette séquence longe le jardin des Plantes. Elle présente un fort caractère de quartier XIXème siècle que lui confèrent l’alignement de palmiers et le Jardins des Plantes. Elle offre une perspective axiale de qualité dans le sens Ouest-Est vers la cathédrale N.D. du Puy en point d’appel, cadrée au Nord par la végétation du Jardin des Plantes, au Sud par un alignement de palmiers.


Au début du XXème siècle, le boulevard était déjà planté de palmiers (cf carte postale ancienne). Côté Sud, on devine que le paysage s’ouvre vers la plaine et les reliefs mais les toitures du bâtiadossé au boulevard empêchent la mise en valeur de cette situation de balcon. Le Jardin des Plantes est représentatif des jardins publics du XIXème siècle. Il comprend en particulier une « rocaille » avec une cascade, des agaves, des arbres nouveaux acclimatés, cèdres, magniolas, eucalyptus, palmiers ...
Sa composition privilégie des courbes «naturelles» qui forment des parterres de verdure. Depuis sa création, plantes, monuments, éléments de mobilier urbain sont venus surcharger sa composition initiale. Un certain nombre d’arbres sont senescents.


La façade Sud du parking Honoré Cresp a un fort impact visuel.

depuis septembre 2011
 
nous avons alerté le syndicat SILLAGES et la Mairie de Grasse de l'incompatibilité du projet du Funiculaire avec le PSMV. L'Architecte des Bâtiment de France, nous a donné raison, en rejettant le projet de la gare d'arrivée sur le Cours Honoré CRESP. 
Monsieur l'Architecte des Bâtiment de France a notifié ce refus par courrier au syndicat SILLAGES, le 20 février 2012 !

Malheureusement, ce refus a entrainé une requalification du projet avec une gare d'arrivée dans le Jardin des Plantes.

Cette modification a entraîné un marché complèmentaire de 4,3 millions d'€ ! 
Ce qui était prévisible n'a pas été prévu !


en 2012 et en 2013

Nous avons alerté les représentants de SILLAGES, de l'incompatibilité du projet du Funiculaire avec le PSMV pour la partie Jardin des Plantes et Boulevard Fragonard !

"La raison et la logique ne peuvent rien contre l'entêtement et la sottise", Sacha GUITRY.

 Enjeux

- Préservation de la perspective vers N.D. du Puy : éviter la multiplication d’éléments de mobilier urbain, gestion de la publicité.


- Utilisation d’une palette végétale préservant l’ambiance XIXème de ce quartier.
 
- Réhabilitation du Jardin des Plantes dans l’esprit des jardins XIXème siècle avec renouvellement des arbres, réflexion sur le mobilier urbain.
 
- Atténuer l’impact de la façade du parking Honoré Cresp (plantes grimpantes, couleur...).